censure sur la toile!

Les internautes peuvent suivre les manifestations tibétaines en français, en anglais, en espagnol et dans plusieurs autres langues.

Cependant, aucun article mentionnant le mot «Tibet» en chinois n'est présent sur le portail d'actualités de Google dans cette langue.

Depuis plusieurs jours, le site de partage de vidéos YouTube, propriété de Google, est bloqué en Chine.

Par ailleurs, l'organisation Reporters Sans Frontières (RSF) a annoncé avoir «reçu une copie d'un message qui interdit aux internautes de parler des événements au Sichuan et dans les provinces à peuplement tibétain.»

Ce message, diffusé en chinois, a été envoyé sur la messagerie instantanée QQ, utilisée
par les Tibétains vivant à l'étranger, indique RSF.

Le texte du message, présenté comme issu du «Bureau de la surveillance de l'Internet» : Nous informons les internautes qu'il est interdit de publier des informations sur les événements tibétains. À partir de ce jour, le Bureau de surveillance de l'Internet va assurer le filtrage et la censure. Il est interdit de poster, de faire circuler et de discuter d'éventuels rapports concernant les événements tibétains à Chengdu. Tout contrevenant verra son adresse IP transmise aux organes de police qui prendront des mesures nécessaires.»

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×